CHANSONGS

12/02/2015

Jethro Tull – Aqualung

Cela s’écoute sur YouTube.

Aqualung – 1971
=
Scaphandre
Sitting on a park bench
Eyeing little girls with bad intent
Snot running down his nose
Greasy fingers smearing shabby clothes
=
Drying in the cold sun
Watching as the frilly panties run
Feeling like a dead duck
Spitting out pieces of his broken luck
=
Sun streaking cold an old man wandering lonely
Taking time the only way he knows
Leg hurting bad, as he bends to pick a dog-end
He goes down to the bog and warms his feet
=
Feeling alone? The army’s up the road
Salvation à la mode and a cup of tea
Aqualung, my friend, don’t start away uneasy
You poor old sod, you see, it’s only me
=
Do you still remember December’s foggy freeze
When the ice that clings on to your beard is screaming agony
And you snatch your rattling last breaths with deep-sea-diver sounds
And the flowers bloom like madness in the spring
=
Assis sur un banc dans un parc
Lorgnant les minettes avec de noirs desseins
De la morve coulant de son nez
Ses doigts gras barbouillant des habits miteux
=
Se séchant au soleil froid
Observant la course des petites culottes à frou-frous
Se sentant comme un rat mort
Crachant les pépins de sa malchance
=
Le soleil transit un vieil homme qui erre esseulé
Prenant le temps de la seule façon qu’il connaît
Un mal de chien à la jambe tandis qu’il se baisse pour ramasser un mégot
Il descend au marais et se réchauffe les pieds
=
Tu te sens seul ? L’Armée est en haut de la rue
Du Salut à la mode et une tasse de thé
Scaphandre, mon pote, va pas t’inquiéter
Espèce de vieux chnoque, tu vois, ce n’est que moi
=
Est-ce que tu te souviens des gelées embrumées de décembre
Quand la glace agrippée à ta barbe est un supplice
Et que tu t’arraches des râles avec des glouglous de plongeur sous-marin
Et puis les fleurs en folie fleurissent au printemps
=

Blog at WordPress.com.